biographie

       Avant de devenir illustrateur, Jean-Pierre Foissy a été successivement coursier au Crédit Lyonnais ( comme Eddy Mitchell, mais leurs carrières ont ensuite divergé ), monteur de barres d'éclairage pour remorques agricoles (ça ne s'invente pas), peintre en lettres, figurant dans le cinéma, aide-soignant dans une clinique de Houilles et enfin, détective privé. Après avoir miraculeusement évité un cendrier en verre soufflé, un bottin des Yvelines, un téléphone en bakélite, une chaise de bureau et un tiroir métallique lancés par une cliente hystérique à qui il venait de révéler que son mari - installateur de sanitaires de son état - entretenait une liaison torride avec la directrice d'une maison de retraite, il quitte précipitamment la profession et la capitale.

       Il part s'installer avec ses chats, ses guitares, ses cannes à pêche et ses crayons dans un hameau perdu au fin fond de la forêt d'Argonne. Pendant trois ans, il pêche, dessine, cultive son jardin, élève des lapins, dévore trois bibliothèques et apprend à jouer le solo de « While my Guitar Gently Wheeps ».
C'est à cette époque qu'il dessine les premières planches mettant en scène des brochets ténébreux, des tanches indolentes et des perches mal embouchées ( la Vandoise ne verra le jour que quelques années plus tard ).
Au cours d'un séjour à Paris, il les présente à Daniel Maury, alors rédacteur en chef de la Pêche & les Poissons, qui lui propose immédiatement de les publier. Le Petit Halieuticoscope Illustré était né.
Quelques mois plus tard, Jean-Pierre Foissy est de retour à Paris où il rencontre, par hasard, un vieux copain devenu agent d'illustrateurs qui l'invite à rejoindre son équipe. Depuis, il a illustré des campagnes pour Vittel, Levi's, le CIC, Nouvelles Frontières, Auchan, Tenstaten, National Citer ou l'Indicateur Bertrand et publié des dessins dans Lire, Gault-Millau, Vital, Le Point et Femme Actuelle (Les Facéties de Barnabé).

       En 1983, à la demande du Ministère de l'Environnement, il réalise une bande dessinée en noir et blanc destinée à divulguer le projet de Loi Pêche ( « En quelques lignes » - Éditions Dargaud ).
De 84 à 90, il anime sur une radio parisienne « Retiens la Nuit », une émission pleine d'humour et de rock n'roll. Les slows langoureux qu'il programme autour de minuit sont à l'origine de la forte poussée démographique remarquée durant cette période dans la capitale.
En 2001, il forme Les Vieux Teckels, un groupe de rock dans lequel il tient la guitare solo et le tire-bouchon. Après une tournée mondiale qui les mènera de Montmirail à Rueil-la-Gadelière, les Vieux Teckels se séparent et, malgré les rumeurs qui ont alors couru, on peut désormais affirmer que Yoko Ono n'était en rien responsable de leurs désaccords.

       Aujourd'hui, Jean-Pierre Foissy vit toujours à Paris et, bien qu'il dessine des poissons depuis de nombreuses années, les brochets et les sandres qu'il capture ne le reconnaissent même pas.